| Accueil | | Parti Communiste du Togo | | Journal | | M.D.R. | | M.C.I. |

Archives du journal «REVOLUTION»

Préface

En septembre 1980, il y a vingt ans, paraissait le premier numéro de «REVOLUTION», l’organe central du Parti Communiste du Togo (PCT), qui venait, quelques semaines auparavant, de tenir son congrès constitutif. Ainsi, pour la première fois dans l’histoire de notre pays, un journal osait se réclamer ouvertement du communisme. A l’occasion du vingtième anniversaire de cet événement inédit, nous avons jugé opportun de rééditer ces articles de fond publiés, la plupart sous forme éditoriale, dans les 10 premiers numéros du journal. Les circonstances actuelles plus favorables (conséquence de l’esprit d’initiative des masses depuis le mouvement insurrectionnel populaire d’octobre novembre 1990), nous offrent ainsi l’occasion d’une plus grande diffusion et de les mettre à la portée d’un plus grand nombre.

Cette initiative répond à une nécessité autant qu’à un besoin. En effet, ces articles permettent de remettre en mémoire le passé récent de notre pays, et en particulier la lutte anticolonialiste et le mouvement indépendantiste et démocratique togolais, et en font l’analyse critique. Après près de 40 ans de régime autocratique, de mystifications et de falsifications historiques, force est de reconnaître que notre Peuple et en particulier notre jeunesse n’en a qu’une connaissance limitée, sinon carrément déformée, il se trouve ainsi dans l’incapacité de mesurer sa portée et ses limites. Or, il apparaît précisément que nos actuels «conciliateurs», «conférenciers» et autres partisans de la «démocratie par le dialogue», bref, que les faux amis du Peuple d’aujourd’hui, ne sont en fait que les continuateurs des courants opportunistes, réformistes, entristes, confusionnistes, économistes, trotskistes, ceux-là mêmes qui s’étaient déjà disqualifiés en entraînant la lutte anticolonialiste dans l’impasse, en se mettant à la remorque de la bourgeoisie libérale, en montrant leur incapacité à impulser une lutte anti-impérialiste conséquente. Et c’est en partie, faute d’avoir tiré les leçons et les enseignements nécessaires de ce passé récent, que notre Peuple a pu encore se faire quelques illusions sur ces faux amis qui s’agitent actuellement sur la scène politique nationale.

Le lecteur pourra ainsi se rendre compte par lui-même, que ce sont les militants et dirigeants de ces anciennes organisations de masse qui peuplent aujourd’hui les directions des différents clubs électoraux. Et, que par conséquent, contrairement à ceux qui ne veulent rien y comprendre, et qui, faute d’arguments sérieux, prétendent que nous ne faisons que critiquer, notre combat d’aujourd’hui n’est que la continuation de notre combat de toujours, non seulement contre la réaction, mais aussi contre l’opportunisme, le confusionnisme, et pour plus de clarté. Un combat toujours nécessaire, indispensable dans la lutte anti-impérialiste conséquente.

Par là s’affirme la nature véritable de notre Parti, qui n’est pas un parti comme les autres: le Parti Communiste du Togo n’a pas été fondé dans le but de profiter d’une circonstances favorables pour satisfaire les ambitions personnelles d’un ou de quelques individus. Il ne se bat pas pour quelques sièges de députés, ou quelques portefeuilles ministérielles. Il est né en 1980, c’est-à-dire pendant la période la plus sombre du régime autocratique, bien avant la mouvement insurrectionnel populaire de 1990, pour répondre à une nécessité historique: Conduire la classe ouvrière et le Peuple vers la démocratie véritable, la démocratie révolutionnaire. C’est cette nécessité qui explique sa ligne politique, laquelle se fonde sur le marxisme-léninisme.

La vie ne fait que confirmer la justesse de cette ligne politique, et partant l’actualité de cette science toujours jeune, gage de la victoire certaine de la Révolution

Lomé, le 1er septembre 2000

La Rédaction de «REVOLUTION»

Révolution n°1, septembre 1980

Révolution n°2, décembre 1980

Révolution n°3, janvier 1981

Révolution n°4, février 1981

Révolution n°5, 1981

Révolution n°6, 1981

Révolution n°7, 1981

Révolution n°8, 1981
 

Archives des années 1990 - 2005 :  Le PCT contre la CNS et les trahisons de la bourgeoisie​.
 

Halte a l’occupation militaire ! Halte a la barbarie fasciste !
Le Parti Communiste du Togo (PCT), Lomé, le 28 avril 2005

Ça suffit ! Nous les jeunes nous voulons enfin vivre…
Organisation de la Jeunesse Communiste du Togo (OJCT) Lomé, le 05 mai 2005

Que Faure et son parrain Chirac aillent tenir ces mascarades d'élections à PARIS -Parti Communiste du Togo, 4 avril 2005

La France a deux laits aux feux dans notre sous-région - Parti Communiste du Togo, 4 avril 2005

La situation politique actuelle au Togo - déclaration Parti communiste du Togo, Lomé, le 18 avril 2005

Ces élections marche de dupes, où, à tous les coups, le Peuple travailleur est perdant - Article tiré du journal Révolution, -Organe Central du Parti Communiste du Togo-, du mois de mars 2005.

Pas d'amnestie, pas d'impunité - déclaration Parti communiste du Togo, Lomé, le 03 mars 2005

Communiqué du Parti comuniste du Togo, Lomé le 6 février 2005

UN SEUL COMBATTANT SUPREME: LE PEUPLE organisé auteur et acteur de son émancipation
Lomé, 10 août 2003
Extrait du journal “REVOLUTION” N°186, Organe Central du PCT

Un feuilleton sans fin au Togo (3)
Non au nouveau Coup d’Etat programmé par la France pour conserver le pouvoir au Togo

Lomé, 10 août 2003
Extrait du journal “REVOLUTION” N°186, Organe Central du PCT

Le 1er juin les masses mettent les pieds dans les plats
Lomé, 10 août 2003
Extrait du journal “REVOLUTION” N°186, Organe Central du PCT

Mgr Dosseh Robert, une malediction pour notre église
Lomé, 10 août 2003
Extrait du journal “REVOLUTION” N°186, Organe Central du PCT

De son refuge au Vatican Mgr Dosseh Robert continue activement de protéger son cher ami Eyadema
Lomé, 5 juillet 2003
Extrait du journal “REVOLUTION” N°185, Organe Central du PCT

Un feuilleton sans fin au Togo (2)
Quand la France prépare ouvertement, officiellement un putsch

Lomé, le 5 juillet 2003
Extrait du journal “REVOLUTION” N°185

Un feuilleton sans fin au Togo (1)
La France toujours en quête d’un remplaçant de Eyadema: un casse-tête.

Lomé, le 3 juin 2003
Cet article est tiré de «REVOLUTION» N°184

AGBEYOME et PERE, deux véritables stars du cinéma hollywoodien au service de France–EYADEMA
Lomé, le 03 juin 2003
Cet article est tiré de «REVOLUTION» N°184

Travaillons ensemble à la préparation d’une véritable alternative démocratique
Lomé, 29 mai 2003

Le Peuple n’a d’autre solution que de lutter pour abattre l’autocratie moyenâgeuse.
Lomé, le 31 janvier 2003

A propos de la crapuleuse agression de la République Démocratique Congolaise (RDC)
Lomé, le 29 décembre 1999

NON AU NOUVEAU MARCHE DE DUPES !
Lomé, le 31 juillet 1999

LA VISITE DE CHIRAC: ENCORE UNE INJURE POUR NOS PEUPLES !
Lomé, le 24 juillet 1999

27 avril 1958 - 27 avril 1998: Il y a 40 ans Peuple togolais, souviens-toi !
Lomé, le 20 avril 1998

Lettre du PCT aux jeunes togolais exilés
Lomé, le 10 Janvier 1998

Demain se décide aujourd'hui
Révolution n°160 du 30 décembre 1997

Vive le Peuple insurge ! perissent les traitres !
Lomé, le 30 décembre 1997

Après l'échec du marché de dupes des tables-rondes et autres prières, un nouveau leurre, le cirque des élections mascarades
Révolution n°160 du 30 décembre 1997

Notre tactique de boycott développe, accentue la tendance du Peuple à perdre toute illusion
sur les élections

Révolution, Décembre 1997

L'insécurité, cette arme de France-Eyadéma contre le mouvement révolutionnaire et le Peuple Insurgé
Révolution n°159 du 15 décembre 1997

Ne cautionnons pas une campagne ennemie contre le mouvement démocratique nouveau
Révolution n°158 du 30 novembre 1997

Les étudiants ne baissent pas la garde
Révolution n°157 du 15 novembre 1997

L'application du P.A.S. accentue la privatisation de l'Ecole et l'exclusion des enfants de milieux pauvres de l'Ecole
Révolution n°157 du 15 novembre 1997

Réhabiliter et (re)valoriser le métier d'armes de (militaire) et l'armée qui doivent devenir nobles, dignes
Révolution n°157 du 15 novembre 1997

Quand Eyadema tend un piège aux militaires togolais réfugiés au Bénin
Cotonou, le 5 octobre 1997

Communauté universitaire debout pour un CENOU nouveau
Révolution n°155 du 05 mars 1996

Cet évènement historique, inédit, révolutionnaire
Révolution n° 154 du 10 janvier 1996

La "Rue" est encore et toujours debout, en stand by
Révolution n°154 du 10 janvier 1996

Le PCT est le guide et l'avant-garde du prolétariat et du Peuple togolais
Révolution n°149 du 05 janvier 1995

Invariablement, l’Abominable Couple FRANCE-EYADEMA Continue de Massacrer les Masses
Lomé, le 29 août 1993
Le Parti Communiste du Togo (PCT)

Peuple togolais n’abandonne pas ta juste voie pour ton émancipation
Lomé, le 20 juillet 1993
Le Parti Communiste du Togo (PCT)

ACCORDS DE OUAGA: ENTRE LES VALETS ET AGENTS DE LA FRANCE
Lomé, le 11 juillet 1993

Le Parti Communiste du Togo (PCT)

COLMAR ne concerne nullement le Peuple insurgé qui continue d’exiger la démission immédiat et sans condition du despote Eyadema
Le Parti Communiste du Togo
Lomé le 7 février 1993

OUI A LA GREVE GENERALE ILLIMITEE. POUR LA DEMISSION D’EYADEMA ! NON A CETTE MASCARADE DES FAUX AMIS DU PEUPLE !

Lomé, le 12 novembre 1992

Le Parti Communiste du Togo (PCT)

La mort de Tavio Amorin: encore une nouvelle victime !!
Lomé, le 29 juillet 1992
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Non à toute Intervention Etrangère dans nos affaires intérieures !
A bas la Bande à Gnininvi-Koffigoh ! !

Lomé, le 8 octobre 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Putsch manqué ou démonstration de force et intimidation?
Lomé, le 1 octobre 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


La CNS: une cale au Mouvement Insurrectionnel
Lomé, le 20 septembre 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


COMME PREVU L’«AUGUSTE» CNS N’A PAS BASCULE LA FASCISANTE CALAMITE NATIONALE EYADEMA

Lomé, le 10 septembre 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)

LE PEUPLE EXIGE UN PROCES POLITIQUE DE L’AUTOCRATE EYADEMA ET DE SA BANDE
Lomé, le 30 août 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


L’«AUGUSTE» CONFERENCE DE GNININVI-KOFFIGOH-MGR KPODZRO A «SOUVERAINEMENT» DEMANDE «PARDON» A L’ABOMINABLE DESPOTE EYADEMA !
Lomé, le 26 août 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT

Comment ils continuent de travailler contre l’émancipation populaire !
Lomé, le 2 juin 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Les FAP sont conçus pour jouer le rôle de pion de l’impérialisme, de saboteur et dévoyeur des luttes émancipatrices du Peuple
Lomé, le 30 mai 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Avec les Faux Amis du Peuple (FAP), c’est l’accentuation du servilisme et de l’aplatissement devant l’impérialisme.
Lomé, le 30 mai 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Brève déclaration du PCT: A propos du Forum National de Dialogue
Lomé, le 5 mai 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Un nouveau complot de l’impérialisme français contre l’émancipation des masses africaines: la CNFV
Lomé, le 5 mai 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


DE LA NECESSITE DE LA VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
Lomé, le 2 janvier 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Notre Peuple a le droit légitime d'utiliser même les armes pour se libérer
Lomé, le 2 janvier 1991
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Appel du Parti Communiste: Aux travailleurs, à la Jeunesse, aux Peuples du Togo !
Le Parti Communiste du Togo (PCT)
Lomé, le 5 décembre 1990


ECARTONS TOUS LES MAUVAIS ESPRITS REGIONALISTES QUI FREINENT L'UNITE DU PEUPLE TOGOLAIS
Le Parti Communiste du Togo (PCT)
Lomé, le 30 novembre 1990


EDEM KODJO OU L’ART DE LA JONGLERIE
Le Parti Communiste du Togo (PCT)
Lomé, le 30 novembre 1990


Poursuivre le Combat du 5 octobre pour le renversement du pouvoir despotique Eyadema !
Le Parti Communiste du Togo (PCT)
Lomé, le 5 novembre 1990


VIVE LA 5 GLORIEUSE !
L'organisation de la jeunesse Communiste du Togo (OJCT)
Lomé, le 17 octobre 1990

La Jeunesse et les travailleurs dans la rue luttent pour la chute du régime. Eux ils continuent leurs tractations sordides !
Le Parti Communiste du Togo (PCT)
Lomé, le 13 octobre 1990

Exercice militaire Nangbéto 97 par la France ou le test grandeur nature du prochain génocide en Afrique subsaharienne par la France, l'ennemi n°1 de notre Peuple
Le Parti Communiste du Togo (PCT)

L’OTTD de Claude Améganvi participe à l'alliance impérialiste contre l'émancipation du Peuple Insurgé et du pays
Lomé, le 31 décembre 1996
Le Parti Communiste du Togo (PCT)


Du MIP d’octobre-novembre 90 et ses leçons
Lomé, le 31 décembre 1996
Le Parti Communiste du Togo (PCT
)

SOYONS CLAIR !!!
Lomé, le 25 décembre 1995
ACINOX K. K.
Le commandant en chef de la GR


Le Peuple togolais doit, sur les cendres des FAT, se doter de son armée
Lomé, le 10 octobre 1993
Le Parti Communiste du Togo


La CNS: une cale au Mouvement Insurrectionnel
Lomé, le 20 septembre 1991
Le Parti Communiste du Togo

LE PEUPLE EXIGE UN PROCES POLITIQUE DE L’AUTOCRATE EYADEMA ET DE SA BANDE
Lomé, le 30 août 1991
Le Parti Communiste du Togo


L’«AUGUSTE» CONFERENCE DE GNININVI-KOFFIGOH-MGR KPODZRO A «SOUVERAINEMENT» DEMANDE «PARDON» A L’ABOMINABLE DESPOTE EYADEMA !
Lomé, le 26 août 1991
Le Parti Communiste du Togo


Le Peuple togolais doit détruire les FAT et non les réformer, les démocratiser, et se créer sa propre armée
Lomé, le 5 mai 1991
ACINOX K. K.
Le commandant en chef d’EKPEMOG


Brève déclaration du PCT: A propos du Forum National de Dialogue
Lomé, le 5 mai 1991
Le Parti Communiste du Togo


Un nouveau complot de l’impérialisme français contre l’émancipation des masses africaines: la CNFV
Lomé, le 5 mai 1991
Le Parti Communiste du Togo


Accueil / Vos réactions sur ce site / Contact / Liens
Pourquoi nous sommes communiste / Petit guide du PCT / Congrès historique
"Révolution", organe central du PCT / Archives
Mouvement Communiste International / Mouvement Démocratique Révolutionnaire